eb21_beauté_bougieauriculaireMéthode ancestrale de l’hygiène de l’oreille, l’usage des bougies auriculaires, ou “bougies creuses”, est attribué à l’origine aux indiens Hopi d’Arizona, mais on la retrouve également en Asie. En France, une technique traditionnelle quasi-semblable était pratiquée, basée sur l’utilisation de bougies creuses confectionnées dans des matières telles que la toile de jute ou de lin, des feuilles de plantes… En chauffant, ces bougies, fabriquées actuellement avec la toile de coton et de la pure cire d’abeille, provoquent une action de nettoyage du conduit auditif en profondeur, et favorisent de surcroît la relaxation. Le principe est le suivant :la chaleur dégagée par la flamme crée une dépression dans le conduit, qui ramollit les impuretés, elles-mêmes mécaniquement aspirées dans le tube de la bougie, dégageant également les sinus. De plus, la chaleur, alliée aux huiles essentielles, entraîne, par effet mécanique, un massage du tympan, d’où une sensation de détente et de bien-être. Cette méthode indolore nécessite une pratique régulière, afin de générer de réels résultats. Elle implique forcément de prendre certaines précautions, pour éviter tout danger, notamment de ne pas réaliser la séance soi-même, et de suivre les consignes mentionnées avec un matériel adapté.