Comment introduire du bio au restaurant ? Des restaurateurs des Pays-de-la-Loire, potentiellement intéressés, se sont retrouvés à Angers pour en savoir plus. La réglementation, qui propose trois niveaux de certification applicables depuis le 1er octobre, leur a été précisée : ils peuvent introduire soit des denrées ou ingrédients bio, des plat ou menus bio, ou tout proposer en bio. “Le niveau 2 est le plus complexe, nécessitant une gestion précise des entrées et sorties des produits et des espaces dédiés en cuisine”, explique Nadia Zarioh, chargée de mission à l’interprofession Inter Bio des Pays-de-la-Loire, structure organisatrice de la journée ; d’où l’intérêt d’accompagner les porteurs de projets. Pour leur venir en aide, restocobio.fr recense les fournisseurs. Actuellement, trois restaurants seraient certifiés en Pays-de-la-Loire (niveaux 2 et 3). La Tisanière par exemple, en Maine-et-Loire, implanté dans un secteur rural a priori moins réceptif au bio, met en avant son activité traiteur. Dans ce domaine, les besoins vont croissants : le secteur de l’événementiel est porteur.

Frédéric Ripoche