L’association Bio Partenaire sert de liant « équitable » et « solidaire » entre des agriculteurs bio et des entreprises de transformation bio. Lors de son assemblée générale, le 27 juin 2014, elle a annoncé la création d’une charte « Commerce équitable local ».

Administrateurs de Bio Partenaire et intervenants lors de l’assemblée générale de Bio Partenaire sont ici réunis devant le bâtiment du Darwin éco-système à Bordeaux.

Administrateurs de Bio Partenaire et intervenants lors de l’assemblée générale de Bio Partenaire sont ici réunis devant le bâtiment du Darwin éco-système à Bordeaux.

Si le « commerce équitable », qui s’exerce entre les pays du sud et les pays du nord, est bien connu, son petit frère qui œuvre uniquement entre les pays du nord (parfois appelé « commerce solidaire »), l’est moins. Pourtant, il est complètement dans l’air du temps. La preuve avec cette charte nationale du “commerce équitable local”. Celle-ci est à l’initiative de la Plate-forme du commerce équitable (PFCE) dont Bio Partenaire est membre, du réseau d’Initiatives pour une agriculture citoyenne et territoriale (Inpact National), en partenariat avec la Fédération nationale de l’agriculture biologique (Fnab).

 

Pour une agriculture paysanne et agroécologique

Cette charte a entrepris d’adapter les outils du commerce équitable nord/sud, dont l’objectif premier est de renforcer les agricultures familiales de ces pays, aux échanges nord/nord. Quatorze principes fondamentaux ont ainsi émergé pour construire des relations commerciales équitables, là aussi au service d’une agriculture paysanne et agro-écologique. La certification agriculture biologique n’est pas exigée, pour ne pas écarter des producteurs qui auraient choisi une bio non certifiée par exemple. Prix transparent et rémunérateur, partenariat commercial à long terme, relation non exclusive qui préserve l’autonomie des producteurs, projets de développement partagés, etc., en font partie. “Le but, assure Pierre Gaubert, coordinateur de Bio Partenaire, c’est de bien poser ensemble ce qu’est pour nous le commerce équitable local. De manière, aussi, à se protéger du fair washing.”

 

Les filières Bio Partenaire en chiffres

  • 27 filières Bio Partenaire

En France :

  • 14 filières Bio Solidaire (plantes aromatiques, à parfum et médicinales, légumes plein champs, blé, petit épeautre, soja, seigle, vin…)
  • 300 producteurs cueilleurs engagés
  • 17 PME + 16 structures de l’amont (Coop/Sica/Organisation de producteurs)
  • 11 marques visibles en magasins bio et assimilés (vente en ligne, parapharmacie)
  • 200 produits labellisés disponibles en magasins bio : alimentaires majoritairement puis soins et phytothérapie (vin, pain, galette de riz, lait de soja, tisanes, salades wok, ratatouille, eaux florales).

 

Myriam Goulette