Le centre IRM, est un lieu spécialisé dans l’examen par imagerie par résonance magnétique. Malgré un temps d’attente assez long, il devenu un élément de médecine moderne incontournable pour établir des diagnostiques, et suivre la progression des cancers. Il en existe moins de 15 centres IRM 94. Voici un rapide résumé de ce qu’on peut trouver comme technologies IRM dans le département de Val-de-Marne.

Qu’est-ce qu’un bon centre IRM ?

Chaque centre IRM du 94, d’une manière générale, sont tout à fait compétents. Pour ouvrir, un centre IRM doit être agréé par l’Agence Régionale d’Hospitalisation (ARH).

Prenez gare aux délais d’attente des centres IRM

Pour choisir un centre IRM, il est bon de comparer les délais d’attente. C’est le critère numéro un. Ensuite, il est possible de demander à ses proches qui ont eu déjà une expérience, ou sur les forums, la qualité de l’accueil. Est-ce que le personnel s’est montré chaleureux ? Compréhensif ? Il est toujours bon d’avoir un personnel soignant à l’écoute qui prend le temps de répondre à vos interrogations.

Choisissez un centre IRM proche de chez vous !

Est-ce qu’un centre à proximité peut aussi être un critère de sélection ? Bien entendu, surtout si le patient a une mobilité réduite.
Enfin, n’oublions pas qu’un bon centre IRM peut aussi être celui le mieux remboursé par la mutuelle. Il faut respecter le parcours santé classique pour bénéficier des 70% de remboursement de la sécu, autrement, le remboursement chute à 30%. Il est utile de passer voir le médecin traitant attitré avant de prendre rendez-vous.

Quelle est la technologie employée par l’IRM ?

Comment fonctionne un scanner IRM ?

L’appareil qui permet l’examen est un aimant d’une puissance considérable dans lequel circulent des ondes radio. Cette rencontre délivre des énergies qui aident à la détection de l’hydrogène (sous forme atomique) présent dans les organes du corps. L’ordinateur est là pour reconstruire les images des organes grâce aux données collectées. Contrairement à la « radio », il n’y a pas de rayons X avec l’IRM. C’est pourquoi il est réputé non-dangereux et sans douleur. Parfois, on injecte un produit de contraste qui permet de révéler certaines zones qui resteraient invisibles.

La claustrophobie et les IRM

Les patients souffrant de claustrophobie (la peur des endroits étriqués ou fermés) doivent se signaler, ainsi que les personnes avec des insuffisances rénales. Le produit de contraste peut très exceptionnellement causer des difficultés aux reins. Les femmes enceintes en sont dispensées par vertu de prudence.

Comment se passe la consultation ?

Avant d’entrer, le patient enlève les objets métalliques qu’il porte sur lui. Lors de la consultation d’une durée d’environ 30 minutes, la porte est fermée. Le patient est allongé sur un lit, la machine l’entoure au niveau de la zone du corps à examiner. Il communique avec les soignants situés derrière une vitre par un microphone. De nombreux sons au volume conséquent, avec une rythmique régulière, sont émis par la machine. L’équipe fournit au patient des bouchons auditifs pour rendre ces sons d’avantage supportables. Une sonnette est disponible pour appeler si l’on ne se sent pas bien.