Dans le cadre de l’année de la biodiversité, le Jardin des Plantes de Paris expose, jusqu’au 30 juillet, ses collections de blés et de pélargoniums. Rouges, blonds, bruns, barbus… de qui parle-t-on ? des 70 variétés anciennes et modernes de blé accompagnées de 40 espèces de plantes de moisson, comme le coquelicot, le bleuet, le chrysanthème… Les mains vertes apprécieront de découvrir 30 espèces sauvages de pélargoniums et autant de cultivars. Appartenant à la même famille que les géraniums, ces fleurs font montre d’un fourmillement esthétique sans pareil, revêtant un feuillage décoratif ou des parfums inhabituels. Comme nombre d’espaces de conservation, le Jardin des Plantes affirme son rôle de sauvegarde du patrimoine végétal : un maillon essentiel pour “inventer” demain de nouvelles variétés répondant aux défis du futur.