L’association La Luna Rossa a pour objet de sauvegarder et mettre en valeur des oeuvres d’art brut. Elle a ouvert un jardinmusée à Caen en 1998.

Des touches de couleur, des formes surprenantes… voici quelques clés pour devenir l’artiste de votre propre jardin.

Il y a dans le jardinage cette part de liberté que l’on ne trouve nulle part ailleurs. Ne parle-t-on pas de “jardin secret” ? Manier de main de maître (ou non) l’élément végétal ne suffit pas à faire un jardin. Il suffit parfois de quelques aménagements pour donner de l’allure au plus simple des espaces. Un zeste d’imagination, un peu de bricolage et vous pourrez transformer votre jardin en musée à ciel ouvert.

 

L’art vert

Le land art, mouvement artistique né au cours des années 1960, consiste à intervenir dans la nature qui devient alors œuvre d’art. Pas besoin de redessiner entièrement l’espace. Observez ce qui existe. Trouvez le détail qui accrochera l’œil. Pour rester dans l’esprit d’un jardin écologique, le plus simple (et le plus économique) est de chercher sur place les matériaux : feuilles tombées aux couleurs chatoyantes, déchets de taille, mousse, pomme de pin… Ensuite, tout est permis : tissage, guirlande, sculpture, découpe de mousse sur la pierre ou à l’emporte-pièce sur les feuilles d’un arbre, nature morte (mais bien vivante) de fruits et légumes… L’art n’a pas toujours vocation à demeurer, il peut être éphémère, tel un tapis de fleurs et feuilles à la manière des kolams, ces dessins en poudre de riz qui ornent l’entrée des maisons en Inde, ou d’une guirlande de légumes qui rempliront les casseroles par la suite.

Pour des créations plus durables, il est possible de sculpter la végétation : par exemple, tailler l’herbe à différentes hauteurs pour y dessiner une forme, ou encore tailler les arbres – il s’agit alors de l’art topiaire. Les buis s’y prêtent très bien : en dehors des classiques formes de boule, cône ou pyramide, vous pouvez faire preuve d’imagination ! Autre intervention possible sur les arbres, plus profonde encore : guider la croissance de leurs branches à la manière de gigantesques bonsaïs d’extérieur. Il faudra attendre quelques années avant de voir le résultat, mais difficile de faire plus durable.

 

 

Laissez parler votre imagination, comme l’a fait ici l’un des adhérents du jardin Le buis qui court, en Lot-et-Garonne.

L’art de la récupération

Vieux outils de jardins, cailloux retrouvés dans le sol, carrelage, porcelaine, récipients usés, miroirs, morceaux de grillage… Plutôt que de les jeter, recyclez-les ! Ils peuvent servir de base à des sculptures complexes, liés à des morceaux de bois aux formes originales, des tiges de jonc, de paille ou des petites branches. Au-delà de l’esthétique, vous pouvez donner à votre jardin un petit air abandonné ou insolite. L’œuvre peut aussi évoluer d’elle-même. Avec le temps, la sculpture se laisse gagner par la mousse, le lierre, les toiles d’araignée. Justement, pourquoi ne pas concevoir vos créations en pensant à ses futurs hôtes : insectes, rongeurs, oiseaux…, et faire du bio art un espace d’accueil pour la biodiversité ? Que serait un musée sans visiteurs ?

 

Christine Raout

 

 Des livres ressources

Les éditions Plume de Carotte incitent à créer avec les végétaux et minéraux. Deux livres de Marc Pouyet, land artiste photographe, regroupent des photographies de ses créations, souvent éphémères à travers les saisons. Des idées à retrouver aussi sur un blog (1) et dans les ateliers et stages qu’il organise.

Pour les enfants, Mon jardin d’artiste donne les idées pour sculpter, peindre, teindre, confectionner des bijoux, mais aussi construire des cabanes et des instruments de musique avec les trésors du jardin.

Pour favoriser l’accueil de petits visiteurs dans ces musées en plein air, Gilles Leblais propose dans son ouvrage des conseils pour construire abris et cabanes, et pour récupérer des éléments déjà existants du jardin afin d’en faire un tableau vivant… au sens propre du terme ! Autre livre : une série de portraits de jardins écologiques et esthétiques qui dévoile les plans et les techniques utilisées.

(1) http://www.marc-pouyet.net

Mon jardin d’artiste. Musique, couleur et sculpture avec les plantes, Véronique Barrau et Nathalie Dento, Éditions Plume de Carotte.

Artistes de jardin et artistes de nature, Marc Pouyet, Éditions Plume de Carotte.

Mon jardin de paradis, Gilles Leblais, Éditions Terre vivante.

Jardins écologiques d’aujourd’hui, Éditions Terre vivante.