solar energy panels and wind turbineVivre sur des territoires à énergies positives : c’est l’objectif visé par de plus en plus de collectivités soutenues par des structures de développement réunies au sein d’un réseau. Le but est de réduire au maximum les besoins énergétiques de son territoire et de favoriser les énergies renouvelables locales. Cette démarche NégaWatt se base sur la sobriété et l’efficacité énergétique. Partout en France, de nombreuses initiatives se mettent en place, soucieuses de lutter à la fois contre la précarité énergétique et le changement climatique. Biovallée dans la Drôme en est un exemple phare, tout comme les communautés de communes du Mené dans les Côtes-d’Armor, du Val d’Ille en Ille-et-Vilaine, de la Haute Lande dans les Landes, ou le Pays Thouarsais dans les Deux-Sèvres… “Les énergies renouvelables couvrent aujourd’hui 41 % des besoins résidentiels de notre territoire, se réjouit Sylvain Sintive, vice-président chargé de l’aménagement durable du Syndicat du Pays Thouarsais. Nous pourrons vraisemblablement atteindre les 100 % en 2020, grâce notamment au solaire, au bois et à l’éolien, très développés ici. Grâce à notre plan climat, nous nous attelons à la question des transports, qui représentent près de 50 % des émissions de gaz à effet de serre de notre périmètre.” Autant d’initiatives qui seront présentées lors des 3e rencontres nationales des Territoires à Énergie Positive (Tepos), du 5 au 7 juin 2013 à Cluny en Bourgogne. Des idées lumineuses pour réussir l’indispensable transition énergétique.