Il y a des millions d’années, des hydrocarbures se forment et restent captifs dans la roche mère. Au début du XXIe siècle, l’humanité devenue dépendante aux énergies fossiles commence à fracturer la roche mère pour en extraire ce nouvel or noir.

gaz de schisteDébut 2011, la France découvre le gaz de schiste à travers une mobilisation sans précédent qui enflamme le sud est du pays puis se propage au niveau européen. L’ampleur de la contestation fait reculer l’industrie pétrolière. Un rapport de force s’instaure. Catastrophe écologique pour les uns, eldorado financier pour les autres, l’affaire du gaz de schiste révèle un dysfonctionnement démocratique qui questionne la gestion du bien commun. C’est ce questionnement que soulève le film No Gazaran, signé des réalisatrices Doris Buttignol & Carole Menduni.

Découvrez la bande annonce

GAZ DE SCHISTE, DÉFINITION :
Le gaz de schiste est un gaz naturel retenu à grande profondeur dans certains schistes des bassins sédimentaires.
Il n’est donc pas retenu sous une couche imperméable, comme c’est le cas pour les gisements dits « conventionnels
» de gaz ou de pétrole, mais emprisonné dans la roche elle-même. Pour l’en extraire, il faut opérer une
fracturation de cette roche. On parle d’hydrofracturation, ou fracturation hydraulique, ou fracking).
La technique du fracking consiste à forer un trou jusqu’à 4 kilomètres sous terre dans la roche de schiste. Un mélange
d’eau, de sable et de composants chimiques sont ensuite injectés sous très forte pression. La roche de schiste
est alors fracturée laissant alors le gaz naturel prisonnier s’échapper.
L’exploitation de ces gisements est coûteuse et présente des risques pour l’environnement, dans le sous-sol, dans les nappes phréatiques et en surface.