Les huiles essentielles : de puissantes alliées pour les sportifs

Pour conserver un bon état de santé, rien de tel que de s’adonner à une activité sportive en amateur ou en professionnel, vu ses nombreux bienfaits physiques et psychiques. Mais le sport peut aussi entraîner son lot de désagréments comme les courbatures, les déchirures musculaires, les crampes, les entorses, les inflammations.

Qu’à cela ne tienne, l’aromathérapie vient en aide aux sportifs, quel que soit leur niveau, en préparant leur corps à l’effort et en intervenant lors de l’étape de récupération. Zoom sur les huiles essentielles bio, alliées des passionnés de l’activité physique.

L’intérêt d’avoir recours aux huiles essentielles en tant que sportif

Grâce à leur très importante concentration en principes actifs, les huiles essentielles jouent un rôle bénéfique dans la prévention des blessures bénignes, quasi indissociables de la pratique d’une activité sportive qui sollicite muscles, articulations et tendons. En plus de procurer un confort accru, davantage de plaisir pendant l’effort et une moindre fatigabilité musculaire, elles possèdent comme autres avantages de s’introduire rapidement dans l’épiderme avant de se répandre dans la circulation sanguine pour traiter dans un court délai les zones douloureuses.

Particulièrement puissantes mais dépourvues d’effets secondaires (à l’opposé de certains médicaments classiques tels que les anti-inflammatoires), quelques gouttes, diluées dans une huile végétale (il en sera question plus loin), suffisent à apaiser la douleur physique et à améliorer l’état mental car elles ont aussi un impact sur le système nerveux. Mentionnons enfin que le recours aux huiles essentielles n’est pas prohibé dans le cadre des compétitions sportives professionnelles.

Les quatre principaux groupes d’huiles essentielles destinés aux sportifs

Groupe 1 – Les huiles essentielles décontractantes, comme l’eucalyptus citronné, la lavande aspic, la camomille bleue, la gaulthérie odorante, ont un effet vasodilatateur et procurent une sensation de chaleur.

Groupe 2 – Les huiles essentielles spasmolytiques, comme la camomille romaine, la ylang-ylang complète, la lavande fine, le lavandin super, interviennent dans la contracture musculaire.

Groupe 3 – Les huiles essentielles anti-inflammatoires et antalgiques, comme le gingembre, le lemongrass, le poivre noir, la verveine Yunnan, procurent, à l’instar des huiles essentielles décontractantes, une sensation de chaleur pour calmer la douleur.

Groupe 4 – Les huiles essentielles anesthésiantes, comme le laurier noble, la menthe poivrée, la menthe des champs, agissent en tant qu’anesthésiants locaux.

Les meilleures associations huiles essentielles/huiles végétales

Groupe A – Utilisées lors de la préparation avant un effort physique ou à l’étape de récupération, les huiles végétales d’amande douce et d’abricot notamment sont idéales pour un massage décontractant.

Groupe B – Les huiles végétales de calophylle, de jojoba et de millepertuis, quant à elles, augmentent l’action anti-inflammatoire des huiles essentielles.

Astuce

Ces huiles, destinées plus particulièrement au massage, peuvent aussi être additionnées à l’eau du bain pour soulager les tensions physiques inhérentes au sport.