L’huile de noix de coco pour les frites Plus connue dans les gammes solaires, l’huile de noix de coco a pourtant bien des intérêts en cuisine.

Elle est l’un des rares, avec celles d’arachide, de palme ou d’olive, à disposer d’une température critique haute, de sorte qu’on peut y tenter beignets et autres fritures sans risque d’intoxication. A fortiori, elle accompagne bien des plats revenus au wok.

Huile de coco Bioplanète.

Huile de coco Bioplanète.

Riche en graisses saturées, elle est particulièrement digeste et savoureuse et apporte une touche originale aux préparations exotiques, comme à celles plus classiques, ainsi qu’aux frites. À noter, elle s’utilise aussi en pâtisserie. Ne soyez pas étonné par sa présentation en bocal : en dessous de 20-25 degrés, elle se solidifie. Sa conservation est d’ailleurs quasi illimitée. Elle s’utilise au quotidien avec des légumes, des viandes, des œufs, ou des pâtisseries, apportant un parfum subtil à tous les plats.

Certaines marques affichent une double exigence. Outre une ressource certifiée bio, elles travaillent en lien étroit avec les producteurs et respectent les règles du commerce équitable. C’est le cas de l’huilier Emile Noël. 

Huile_coco_emile_noel

Côté beauté

Contenant une grande proportion d’acide laurique – un constituant très important pour la santé –, l’huile de noix de coco a aussi un effet protecteur sur les cheveux cassants ou abîmés, et régénère la peau. Son pouvoir hydratant et assouplissant est recommandé pour toutes les régions du corps où la peau est particulièrement fine et sensible.