Si vous avez cliqué sur ce lien dans l’espoir d’avoir un psychotrope, vous risquez d’être déçu…

Bien avant que ses vertus hallucinogènes n’entachent sa réputation, Cannabis sativa était l’un des fleurons de l’industrie textile. Nombre de bateaux bravaient les mers déchaînées grâce aux cordages tissés avec cette plante fibreuse.
Aujourd’hui encore, il est possible de recourir à cette plante en BTP, en textile et même en tant que répulsif naturel. Cependant, avant d’enfouir des graines de Cannabis sativa dans votre jardin, il va falloir vous armer de patience… De beaucoup de patience.

Une plante aux mille et une vertus

Au XVIIIe siècle, Cannabis sativa est l’une des plantes les plus cultivées qu’il soit. Et pour cause : c’est avec elle que sont réalisés les vêtements de tous les jours, les voiles de navires et la plupart des cordes.
Malheureusement, au milieu du XXe siècle, sa production chute considérablement. Détournée pour faire office de psychotrope, la plante fait désormais l’objet d’une réglementation de plus en plus stricte.
Aujourd’hui, seules quelques variétés développées par l’INRA peuvent être exploitées. Il s’agit entre autres de « Beniko », « Epsilon 68 » ou de « Felina 34 ». Cependant, autant le savoir à l’avance : ne plantes pas dans son jardin Cannabis sativa qui le veut, mais qui le peut.

Un chemin semé d’embûches…

Tout d’abord, vous devrez vous rendre dans l’un des bureaux du Hemp It, anciennement dénommé Coopérative Centrale des Producteurs de Semences de Cannabis sativa (CCPSC), afin d’obtenir des variétés dépourvus de THC.
Au moment où vous achèterez votre chanvre, il vous sera demandé de déclarer sur l’honneur le lieu exact de sa culture. Ce document sera transmis au Ministère de l’Intérieur et enregistrer dans une base de données.
Les procédures administratives ne s’arrêtent pas là… Afin d’éviter les visites trop fréquentes des agents de l’ordre, il est conseillé d’informer la gendarmerie la plus proche de votre projet agricole.

En outre, il est obligatoire de conserver les sachets afin de les présenter en cas de contrôle inopiné.

Comment procéder à la culture proprement dite ?

C’est au début du printemps que les conditions météorologiques se prêtent le mieux à la culture de Cannabis sativa. Supprimez toutes les mauvaises herbes et fertilisez la terre en rajoutant un peu de compost.

Il ne vous reste plus qu’à semer vos graines. Vous avez le choix entre un semis en lignée ou à la volée. Arrosez fréquemment et admirez vos plants sortir de terre