Les arbres et les arbustes sont sujets à la taille dès leur plus jeune âge. Il s’agit de la taille de formation qui permet de leur donner une structure harmonieuse. Nous en parlons dans le présent article. Découvrez tout ce qu’il y a à retenir sur ce procédé.

La taille de formation des arbres et des arbustes : définition

Comme susmentionnée, la taille de formation est pratiquée sur les jeunes sujets. Elle consiste à façonner ces arbres de sorte qu’ils auront une forme harmonieuse une fois à  l’âge adulte. Cette taille est essentielle dans la vie des plantes. Grâce à celle-ci, les branches disgracieuses et les fourches présentes sur le tronc seront éliminées pour ne pas déformer la structure des arbres.

Pour les arbres fruitiers, la taille de formation vise à répartir équitablement les branches autour du tronc. Elles formeront les charpentières de l’arbre. La taille les renforce également pour qu’elles puissent supporter le poids des fruits.

Dans le cadre des exploitations forestières, les sylviculteurs ont recours à cette technique pour empêcher l’apparition des nœuds. Comme les bois sont destinés à la vente, il faut s’assurer qu’ils sont bien rectilignes et cylindriques.

En raison de l’importance de cette étape, il est donc conseillé de laisser la taille de formations de vos plantes au soin d’un élagueur professionnel comme celui qui se trouve sur https://www.elagage-abattage-30.fr/elagueur-jardinier-gard-30 . Sachez que ce professionnel peut aussi s’occuper de l’entretien de votre espace vert et des arbres qui y sont cultivés.

Quand procéder à la taille de formation des arbres et des arbustes ?

La taille de formation est idéalement exécutée pendant l’hiver. En effet, il faudra attendre que l’arbre soit en plein repos végétatif avant de le tailler. En d’autres termes, la sève doit d’abord redescendre vers la partie inférieure de la plante et s’y concentrer. L’absence de feuille durant cette saison vous donnera d’ailleurs un meilleur aperçu de la forme de votre arbre.

Cette taille peut également s’opérer avant la chute des feuilles vers la fin du mois d’août. En effet, les plaies se cicatrisent plus vite durant cette période.

En général, la taille de formation sera réalisée au cours des trois premières années de vie de l’arbre. Ceci étant fait afin d’obtenir des charpentes bien solides qui seront en mesure de supporter une charge assez importante.

La taille de formation : tout sur son exécution

En principe, on pratique la taille de formation sur un jeune scion, c’est-à-dire un jeune arbre greffé sur pied depuis une année. L’opération vise à le sculpter de façon à avoir une forme bien déterminée.

Durant les trois premières années de sa plantation, le jeune arbre sera donc taillé. Cette taille doit permettre de déterminer sa hauteur. Il faudra cependant toujours tenir compte de la forme qu’il aura quand il aura atteint la maturité. Les branches latérales ainsi que les charpentières seront également élaguées. En effet, on peut procurer à l’arbre diverses formes. Nous allons les voir dans le dernier paragraphe. Néanmoins, pour que la taille de formation soit réussie, il vaut mieux la confier à spécialiste en travaux d’élagage.

Focus sur les différentes formes à donner à l’arbre

Vous l’aurez compris, la taille de formation vous permet de donner au végétal la structure que vous désirez. Pour cela, vous avez le choix entre diverses formes, notamment :

La forme libre de plein vent

L’arbre sera taillé pour qu’il ait une forme plus naturelle. Cette alternative n’est cependant envisageable que si vous disposez d’un vaste espace.

La forme en gobelet

Elle figure parmi les formes les plus courantes. Comme son nom l’indique, cette structure vous rappellera la forme d’un gobelet. Les branches charpentières se développent en une forme évasée. Dans ce cas, la hauteur du tronc peut varier. Il peut mesurer entre 40cm et 1,5m. En outre, retenez que la forme en gobelet présente de multiples avantages. D’une part, l’air et les rayons de soleil pourront mieux circuler dans le houppier. D’autre part, on pourra facilement cueillir les fruits s’il s’agit d’un arbre fruitier.

La forme palissée

Elle est surtout destinée aux arbres plantés dans un espace réduit. Ici encore, vous avez la possibilité de choisir entre différentes formes. Parmi celles-ci, il y a par exemple la palmette en U et la palmette Verrier. Dans ces cas, deux charpentières en U ou en V dériveront du scion. Leur hauteur avoisine les 2,5 m, elles sont espacées à l’une de l’autre de 30 cm. Sachez qu’on peut tout à fait former un double U.

Il y a ensuite la forme en cordon. On la rencontre souvent sur les pommiers. Les branches seront orientées horizontalement sur un ou deux bras, à un ou 2 étages. Entre chaque cordon, une distance de 40 cm devra être établie.

Enfin, il y a la palmette oblique. On peut obtenir cette forme à partir d’un cordon sur lequel se développent des rameaux latéraux (palissées ou obliques).