Elodie-Joy Jaubert, blogueuse bio, santé et naturel.
Source : http://www.sirenebio.fr/

Blogueuse mariant santé, beauté et écologie, Elodie-Joy Jaubert partage avec entrain sa passion d’une vie saine. À 32 ans, elle publie un premier ouvrage sur le layering (1). Un rituel de soins japonais dans lequel le riz trône. Aujourd’hui elle nous explique comment la farine de riz peut être utilisée pour se faire soi-même un masque à la farine de riz bio.

 Comment le riz peut-il concourir à notre beauté ?

Très prisé par les célèbres Geishas qui l’utilisent depuis des centaines d’années, le riz régule le sébum de la peau, nourrit et répare. Sous forme de poudre, masque, huile… il unifie, matifie et purifie le teint ! Naturel et doux, il s’adapte à tout type de peaux : les peaux grasses et mixtes en sont particulièrement friandes. Même les ados peuvent résoudre les soucis d’acné avec. Les Japonaises l’utilisent également sur leurs cheveux. Pour elles, non seulement son efficacité n’est plus à prouver mais c’est surtout un composant naturel, économique et à portée de main dans leurs cuisines.

 Que peut-on faire soi-même ?

On peut réaliser soit-même un masque à la farine de riz qui régule le sébum, a un pouvoir absorbant et purifie l’épiderme. Ou s’essayer à une poudre, mais c’est vrai que se farder en blanc ne correspond pas en France à notre vison de la bonne mine !

L’eau de riz, de cuisson ou juste mise à reposer dans un bol puis touillée, peut être employée en spray. Ajoutée à une huile essentielle agréable, elle remplace une eau florale. C’est également un parfait onguent pour les cheveux.

On peut aussi réduire du riz dans un robot et, additionné d’aloé vera ou d’un yaourt, s’en faire un gommage. Quant au “lait” de riz, j’avais pensé l’utiliser afin d’embellir mes cheveux. Surprise ! L’application a donné un effet cartonné, le même que certains produits de coiffage. Voilà un substitut au gel fixant !

En mélangeant de l’huile végétale de riz à celle de calophylle bio, on obtient un sérum contour des yeux très efficace, le tout pour quelques euros. Riche en nutriments, vitamine B, phosphore, magnésium, il a un réel effet lissant et agit sur la microcirculation sanguine.

 En quoi consiste le layering ?

Il s’agit d’un nettoyage par étapes qui assainit et nourrit en profondeur le visage. En pratique, c’est un nettoyage composé d’un démaquillage à l’huile végétale et d’une double hydratation/nutrition. On commence par de l’huile d’olive vierge – de 1ère pression à froid – ou, si l’odeur incommode, de l’huile de jojoba, de noyau d’abricot… Ensuite, on applique un sérum ; j’utilise du gel d’aloe vera qui traite bien les imperfections tout en demeurant économique. Il donne un effet tenseur à la peau et, comme il se garde au frais, son effet est rafraîchissant et stimulant. On finit par une hydratation à base d’huile de rose musquée ou toute crème velours.

Il est difficile de rester insensible à cette approche de beauté particulièrement efficace. Le layering est non seulement une façon de prendre soin de sa peau et de ses cheveux, mais aussi un temps qu’on s’accorde à soi, avec amour et délicatesse.

Le tout en bio car cela n’a aucun intérêt de superposer des couches de produits chimiques qui pénètrent notre sang. Je suis aussi totalement contre tous les tests en laboratoire sur les animaux qui, pour moi, sont une réelle barbarie.

Le riz, comment l’employez-vous au quotidien dans les repas ?

Outre la création d’un masque à la farine de riz, cet aliment est avant tout utilisé pour l’alimentation. Je suis partisane d’une alimentation la moins “déshabillée” possible dont les saveurs et les goûts sont respectés. Le riz, je l’aime dans toute sa simplicité, en l’accompagnant d’une belle dose de légumes de saison. Je l’apprécie à la Japonaise, arrosé d’un peu de sauce soja ou de tamari. Un délice ! Pour varier les plaisirs, j’aime utiliser, à l’occasion, des nouilles de riz, des feuilles de riz pour réaliser des rouleaux de printemps, ainsi que de la farine de riz dans mes préparations de pain, pâte à tarte, biscuits et gâteaux sans gluten. Je suis aussi une grande amoureuse des makis à l’avocat. Je reste très sensible à la délicatesse de la cuisine japonaise. Pour moi, c’est non seulement une façon de s’alimenter pleine de sagesse mais aussi un vrai cérémonial plein de raffinement ! Les Japonais ont tendance à finir leur repas par un bol de riz, qu’ils présentent avec soin. Cette attention, cette délicatesse envers un mets aussi basique que le riz montrent à quel point ils restent respectueux de leur nourriture.

 Propos recueillis par Gaëlle Poyade

(1) Layering, secret de beauté des Japonaises, Éditions La Plage, 2013.

 

Le masque à la farine de riz

Application d'un masque à la farine de blé
Source : http://pointbeaute.over-blog.com/

1. Versez 1 cuillerée à soupe de farine de riz bio et un tout petit peu de lait pour obtenir une crème homogène et pas trop liquide.

2. Réchauffez très légèrement 1 cuillerée à soupe d’huile de sésame au bain-marie pour qu’elle soit juste tiède.

3. Par touches, appliquez l’huile tiède sur votre visage

4. Étalez ensuite par-dessus votre mélange de farine de riz et de lait en couche épaisse.

5. Gardez votre masque environ 15 min.

6. Rincez-le à l’eau tiède.