En tant qu’élément naturel, le vent est présent en tout lieu. Pourtant, il peut faire des ravages dans le jardin, surtout dans les zones les plus exposées. En effet, un vent trop violent peut finir par déraciner les plantes, les dessécher ou les brûler. Cependant, il existe des solutions pour prévenir les dommages qu’il peut causer. Parmi celles-ci, il y a la création d’une haie brise-vent. Nous allons justement en parler dans les paragraphes qui suivent. Focus!

Quelles sont les particularités d’une haie brise-vent ?

La haie brise-vent est avant tout une barrière végétale. Elle permet de protéger les plantes d’un espace vert ou d’une terrasse contre les vents violents et leurs méfaits. Des arbustes sont ainsi plantés à la place des murs en béton qui sont moins écologiques. Pour la mise en place d’une telle haie, il est conseillé de contacter cet élagueur professionnel à Nevers sur ce site : https://www.paysagiste-58.fr/paysagiste-elagage-nevers-58000.

À la différence des constructions en dur, le vent est filtré par la haie brise-vent. Celle-ci réduit son intensité. Ce qui réduit son impact sur les branches et les feuillages. Cette haie préserve même les plantes qui poussent à ses pieds.

Comment procède-t-on à la plantation d’une haie brise-vent ?

Il est essentiel d’observer quelques règles de base lorsqu’on plante une haie brise-vent. Pour réussir cette opération, il est d’ailleurs préférable de solliciter un élagueur professionnel.

D’une part, il faut impérativement installer la haie en limite de propriété. Les règlementations en vigueur ont été strictes sur le sujet. En effet, il faut planter la haie à 50 cm de la limite de propriété dans la mesure où sa hauteur ne dépasse pas deux mètres. En revanche, si sa hauteur est plus conséquente, une distance de deux mètres par rapport à la limite de propriété devra être observée. Dans les deux cas, il faudra l’installer dans les zones les plus exposées au vent. L’idéal est de cultiver les arbustes en double rang en zigzag.

D’autre part, il est préférable d’attendre l’automne ou la fin de l’hiver pour planter une haie brise-vent. Les périodes de gel sont toutefois à éviter. Comme les arbustes sont en repos végétatif au cours de ces périodes, leur sève va se concentrer vers les racines. Ces dernières pourront alors bien s’installer avant l’arrivée des fortes chaleurs. Planter la haie durant ces saisons permet également d’une meilleure reprise.

Enfin, il faut obligatoirement protéger les jeunes arbustes au début de leur développement. Pour ce faire, une bonne couche de paillage sera étalée au pied de la haie durant les saisons froides et la sècheresse.

Quelles variétés d’arbustes peut-on utiliser pour former la haie brise-vent ?

Certains paramètres sont à prendre en compte au moment de choisir les arbustes qui composent la haie brise-vent. Pour obtenir une barrière efficace, il faudra qu’elle se compose de deux tiers d’arbustes persistants. Ainsi, la haie préservera ses feuillages au cours de la mauvaise saison. Parmi les arbustes persistants, on peut citer le buis et l’if.

On peut également se servir des conifères comme les thuyas ou le cyprès pour former une telle haie. Comme leur croissance est rapide, on peut obtenir rapidement une haie brise-vent.

En ce qui concerne les terrains en bordure de mer, le fusain ou l’escallonia sont les espèces à privilégier pour créer une haie brise-vent. En effet, ce sont des plantes qui ne craignent pas les conditions difficiles, à condition qu’elles soient correctement installées. Ici encore, le recours aux services d’un élagueur est préconisé.