L’encens tibétain, dont l’histoire remonte à des milliers d’années, a accompagné la vie du peuple tibétain. De leurs mains habiles, les fabricants d’encens tibétains produisent des encens tibétains finis aux formes variées. Lorsqu’un encens tibétain est allumé, avec la fumée qui s’élève, les bénédictions et les souhaits des gens sont portés vers le ciel lointain. L’encens tibétain est source de bien-être, une raison pour ne pas hésiter à en brûler chez soi.

Le processus de fabrication de l’encens tibétain

Traditionnellement, l’encens tibétain est fabriqué à partir de diverses matières premières, généralement le tronc d’un cyprès ou d’un orme comme matière principale, puis plus d’une vingtaine, voire plus, d’épices et d’herbes naturelles telles que l’encens, le bois de santal, le clou de girofle, l’encens de bois, l’angélique, la cannelle, la myrrhe, l’encens doux, le calamus et le safran, etc.

Le processus de fabrication de l’encens tibétain est le suivant : les matières premières des herbes tibétaines sont d’abord récoltées et traitées par la « méthode de l’eau » ou la « méthode du feu » pour renforcer leurs propriétés médicinales et réduire leur toxicité, puis diverses branches de cyprès sont réduites en poudre à l’aide d’une roue à eau, et diverses herbes tibétaines naturelles et épices naturelles sont broyées et transformées en Les différentes herbes tibétaines naturelles et les épices naturelles sont broyées sous forme de poudre. Toutes les matières premières sont ensuite mélangées sous forme de poudre et laissées pendant un certain temps (le temps est strictement réglementé). Enfin, la pâte est fabriquée à la main sur un appareil spécial de fabrication d’encens et le produit fini est séché.

L’encens tibétain comme bienfaiteur pour la santé et le bien-être

L’encens tibétain combine l’essence de nombreux médicaments et herbes tibétains précieux et possède une grande valeur médicinale. Il a des effets détoxifiants, antiseptiques, anti-infectieux et antiviraux, tuant les micro-organismes pathogènes présents dans l’air, purifiant l’air et empêchant la propagation des virus. Lorsque l’encens tibétain est allumé à l’intérieur, son arôme se diffuse et se propage dans les muscles et les articulations, purifiant l’air et hydratant la peau, tout en renforçant la capacité à combattre les maladies, en prévenant efficacement les douleurs articulaires, en tonifiant la peau, en soulageant les tensions mentales et en améliorant la qualité du sommeil.

A chaque forme, ses caractéristiques

En termes de forme et pour différentes occasions, l’encens tibétain se décline en plusieurs formes, telles que l’encens en bout, l’encens en fil, l’encens en disque et l’encens en pagode. L’encens dit « de bout » est la poudre de bois d’encens, qui peut être allumée et fumée, ou ajoutée à de l’huile et appliquée sur le corps pour prévenir les piqûres d’insectes. L’encens, est une bande de bâtonnets d’encens, avec de l’eau mélangée à de la poudre d’encens et de l’argile. Il est ensuite pressé dans la corne de vache pour prendre une forme allongée et mince. L’encens est plié en un anneau qui se chevauche avant de sécher. Enfin, il y a l’encens de pagode, ou encens de cône dont la particularité est de retenir le parfum. Il est 100 % naturel et laisse échapper un doux parfum de miel.

Lorsque le temps le permet, le fabricant fait sécher l’encens tibétain fini. L’encens peut être complètement sec en 2 jours, et en 3 jours pour les pagodes, dont la texture est beaucoup plus légère qu’auparavant.