Il y a eu un temps où l’agriculture a été une affaire de famille. Actuellement, la continuité de cette activité n’est plus toujours assurée et les ventes de fermes deviennent de plus en plus fréquentes. Cependant, acquérir une terre agricole n’est pas chose aisée.

La commercialisation d’un terrain agricole

Vous pouvez choisir d’acheter votre terrain soit directement auprès d’un particulier soit par l’intermédiaire d’une agence immobilière. Vous pouvez effectivement consulter différents sites dédiés à la vente de terrains agricoles pour trouver l’offre qu’il vous faut. Une fois que vous vous êtes fixés sur votre projet, il est temps de revoir les caractéristiques du terrain sur lequel vous avez jeté votre dévolu.

La taille, l’emplacement et l’environnement

Selon le projet que vous souhaitez entreprendre, il n’en tient qu’à vous de choisir la taille de votre acquisition. Généralement, les projets agricoles sont d’une grande envergure. D’autant plus que lorsque vous vous lancez dans une agriculture biologique, vous aurez besoin d’un terrain qui n’a pas été traité par des produits chimiques durant ces dernières années. Le contrôle étant un des caractéristiques de ce type de culture, il faudra faire attention à ne pas se perdre dans un terrain de plusieurs hectares. L’hydrologie est aussi une caractéristique très importante puisque votre plantation aura toujours besoin d’eau.

La géologie, la topographie et le climat

Pensez à étudier le terrain. Il ne faut pas qu’il soit trop sableux afin de supporter les futures plantations. Étudiez le paysage environnant, prêtez attention à ce qui pousse sur le site pour vous permettre aussi de vous décider sur le type de culture que vous pourrez effectuer. Pour vous aider dans votre choix, il est aussi essentiel de connaître la topographie du terrain. Cette étude vous permettra par exemple de savoir comment utiliser au mieux la gravité ou encore s’il y a des vallées ou mini-vallées pour capter l’eau de ruissellement. Le climat joue aussi un rôle primordial dans vos cultures. Une information au préalable vous sera utile.

La communauté

L’environnement social est tout aussi important. Bien que certaines régions soient plus réticentes face à de nouveaux arrivants, d’autres sont plus ouverts d’esprit et sont enclins à l’accueil de nouveaux arrivants. D’autant plus que lorsque vous projetez d’entreprendre un projet écologique ou biologique, cela attire souvent des curieux. Il faudra donc être attentif avec vos futurs voisins et n’oubliez pas qu’ils seront vos alliés.