Les techniques de rajeunissement esthétique du visage font peau neuve tout comme les visages dont elles s’occupent. Resurfacing, radiofréquence, ultrasons et plasma lift en sont quelques exemples.

Contexte d’évolution

Aujourd’hui, l’âge moyen des personnes qui confient leur visage à la médecine esthétique avance et pour cause, de plus en plus de spécialistes ne se contentent plus de se servir de cette discipline pour réparer mais proposent aussi la prévention de la vieillesse prématurée. Néanmoins, cette initiative de prévention ne freine pas la recherche d’amélioration en matière de techniques réparatrices. Un courant novateur se répand. Des techniques qui ont été un peu délaissées se sont améliorées et refont surface. Avoir un œil esthétique, être passionné par le métier et disposer des techniques les plus récentes, telle est la combinaison gagnante aujourd’hui pour le médecin-chirurgien esthétique, conditions que remplit une professionnelle telle que le Dr Christelle Santini, chirurgien esthétique à Paris proposant ses 15 ans d’expérience dans un cabinet du 16e arrondissement.

Regénérer, tonifier, repulper

Les innovations en matière de rajeunissement du visage se font audacieuses. Pour régénérer la peau fatiguée du cou, du décolleté ou du contour des yeux, des médecins esthétiques se servent aujourd’hui de l’injection par mésothérapie de Plasma Riche en Plaquettes (PRP). Trois séances par an suffiraient. Pour tonifier le double menton, le décolleté et l’ovale du visage, on produit maintenant la rétraction cutanée à l’aide de l’ultrason. Les ondes agissent sur les couches les plus profondes de la peau, voire sur les muscles. Pour repulper les grains de peau et combler les rides, les nouveaux acides hyaluroniques injectés offrent des effets plus durables. Là, les médecins ne se limitent plus au tiers inférieur du visage mais s’occupent préalablement des 2/3 supérieurs.

Radiofréquence tripolaire et peelings de nouvelle génération

La technique de la radiofréquence tripolaire n’est pas nouvelle, mais la dernière génération elle l’est. Avec elle, la rétraction cutanée est provoquée par les effets conjugués du chauffage de la couche profonde du derme et de la stimulation du collagène, sans risque d’endommagement pour l’épiderme. C’est la technique alternative au laser fractionné. Le peeling est une technique qui a connu sa gloire aussi mais qui a failli être reléguée aux oubliettes avec l’avènement des lasers. Aujourd’hui, les peelings, encore dit resurfacing, reviennent en force avec tout d’abord l’utilisation de l’acide glycolique, le lunch peeling, puis avec l’utilisation de l’acide trichloracétique qui relance la synthèse de collagène.

L’âge pour s’offrir un meilleur visage se rajeunit. Les techniques pour offrir une seconde jeunesse aux visages se rajeunissent également et viennent avec leurs nouvelles promesses. Il ne faut cependant pas oublier que souvent, un seul traitement ne suffit pas et qu’une seule technique ne vient pas à bout des problèmes de toutes les couches de la peau. Il faut donc s’apprêter en conséquence.