Les bons aliments font partie des meilleures choses de la vie. En Grèce, l’un des produits alimentaires d’appellation d’origine protégée (AOP) uniques est le Bottarga Messolonghi, poutargue, autrement connu sous le nom de caviar grec. Il est fait d’œufs de mulet à tête plate grise. Il est assez savoureux, décrit comme une combinaison de salé et d’épicé. Quant à son apparence, il est de couleur jaune ou orange. Quel goût ? C’est vraiment délicieux.

Qu’est-ce que la poutargue ?

Ses origines sont incroyablement anciennes : en fait, ce sont les Phéniciens qui, il y a près de 3 000 ans, ont introduit pour la première fois cette précieuse et rare spécialité en mer Méditerranée. La traduction de batārikh, le nom arabe de la bottarga, est littéralement « œufs de poisson séchés ». En effet, la poutargue se fait par séchage, puis salage, rouget ou thon.

Il peut être coupé en fines tranches ou, s’il est plus assaisonné, râpé directement sur des pâtes ou des filets de poisson. La saveur de la bottarga change en fonction du poisson dont elle est issue. Fabriqué à partir de mulet, il est légèrement amer et assez salé, rappelant vaguement les amandes. La bottarga au thon et à la morue est de moins bonne qualité que la bottarga au mulet et a un arôme plus prononcé.

Bottarga est utilisé de différentes manières et peut être apprécié dans les restaurants de bord de mer dans toute l’Italie. Habituellement, il est servi comme antipasto, tranché mince sur des morceaux de pain grillé, et est souvent mariné quelques heures dans de l’huile d’olive, puis utilisé comme sauce pour les pâtes, avec de l’ail, de l’huile, du citron et du poivre. Les spaghettis aux palourdes et à la bottarga sont particulièrement délicieux.

Bottarga peut être conservé jusqu’à plusieurs mois en l’enveloppant dans du papier d’aluminium et en le stockant dans les parties les plus chaudes du réfrigérateur ou dans ses tiroirs à légumes. Une fois coupé, il doit cependant être consommé en quelques heures.

Thon et mulet : différences

À partir d’un thon, vous pouvez obtenir un sac d’oeufs de 1 kg et plus, tandis que pour le mulet, le sac peut peser entre 200 et 500 grammes (0,4 à 1,1 livre).

Les deux spécialités sont traitées de différentes manières. Le sac d’oeufs de mulet est stocké dans un endroit sec et aéré, où il est saupoudré de sel marin à grain moyen / fin ; le produit est posé sur un plan horizontal et retourné périodiquement, en répétant le processus de salage pendant plusieurs jours. La durée d’une telle phase varie en fonction du poids du sac et est nécessaire pour éliminer le composant liquide à l’intérieur du sac. Pour la poutargue au thon, au lieu de cela, la première phase après le lavage est pressée au moyen de poids, afin d’éliminer le contenu liquide du sac ; ce processus dure de 2 à 4 jours et est suivi d’un salage, puis d’une seconde phase de pressage de 8 à 10 jours, encore une fois avec un remplacement constant du sel. La dernière phase de traitement est le séchage. La bottarga est suspendue et laissée sécher et vieillir : 30-40 jours pour la bottarga au thon et 45-90 jours pour la bottarga au mulet, bien que le temps puisse varier en fonction des conditions d’humidité et de température du laboratoire de transformation.

Où est fabriquée la bottarga ?

Bien que des préparations similaires existent en Espagne, en Grèce, en France et au Moyen-Orient, les zones les plus importantes pour la production de bottarga sont les deux principales îles italiennes : la Sardaigne et la Sicile.

Le bottarga est un oeuf de mulet (ou thon) qui a été salé, pressé et assaisonné pendant quatre ou cinq mois. Produite principalement en Sardaigne, elle est également préparée dans d’autres zones côtières méditerranéennes de la Provence à la Tunisie. Il ressemble à une saucisse brun doré ou ambrée, ferme mais pas sèche, et il est mangé en tranches ou râpé.